Test du drone Yuneec Mantis Q

Je vous en parlais ici, Yuneec a annoncé début août un nouveau drone 4K pliable, le Mantis Q.

J’ai eu l’opportunité de l’essayer, voici ce que j’en ai pensé !

Caractéristiques principales

Il s’agit d’un drone compact pliable pesant 480g, pilotable à la voix et dont l’autonomie annoncée est de 33 minutes ce qui est un record.

Il dispose d’un capteur CMOS 1/3,06 pouces capable de filmer en 4K mais ne dispose d’aucune stabilisation mécanique.

Son design compact est très similaire à ce qui se fait chez Mavic. Ses dimensions sont de 17cm de long et 10cm de large plié et de 25cm de long et 18 de large déplié et prêt à voler.

On commence par une petite vidéo de l’unboxing du drone :

J’ai ensuite préparé le drone pour son premier vol en suivant les étapes indiquées par la documentation.

Drone : Ok

Mise à jour : Ok

Lien établi entre la Radio Commande et le drone : OK

C’est parti pour cette prise en main !

En vol

En vol le Mantis Q est extrêmement fun à utiliser, il est très réactif aux commandes et en mode sport, la vitesse d’inclinaison est impressionnante. Du coup je me suis plus amuser à l’utiliser en mode sport qu’en mode « normal ».

En mode sport, que l’on active très simplement avec un bouton sur la radio commande, la vitesse d’inclinaison et la vitesse max sont très élevées et on ressent vraiment cette sensation de vitesse.

Yuneec Mantis q

La stabilité en intérieure comme en extérieure est encore perfectible mais semble meilleure depuis la dernière mise à jour. Yuneec travaille visiblement sérieusement à l’amélioration des petits défauts de jeunesse du drone.

La radiocommande est, comme je l’ai noté dans l’unboxing, un peu petite mais son ergonomie est vraiment top ce qui compense un peu sa taille quand on a de grandes mains.

Radio commande Mantis q

Photo/Vidéo

Il faut noter qu’avec un prix de 499€, le Mantis Q est clairement un drone accessible à quasiment toutes les bourses. De ce fait, le choix de ne pas proposer une nacelle mécanique peut se comprendre plus facilement. Et ce positionnement ne peut pas en faire un drone pour faire de la photo ou de la vidéo. On parle plutôt d’un drone à selfies ou à souvenirs. Ce qu’il est capable de faire très bien.

Il ne répondra pas aux besoins d’un vidéaste ou d’un photographe éclairé !

Le rendu des photos est plutôt réaliste et pas trop flatteur. On rencontre en revanche les problèmes liés à l’absence de stabilisation à savoir que l’horizon est parfois penché si le drone doit compenser pour conserver sa position. C’est le cas également pour les vidéos, dès que l’on accélère ou que l’on tourne le drone sur lui-même l’absence de stabilisation mécanique se ressent.

Photo prise par le Yuneec Mantis Q.
Photo prise par le Yuneec Mantis Q.

Une stabilisation numérique est disponible sur les modes vidéo inférieurs à 4K mais là encore, il y a clairement encore des améliorations possibles grâce aux mises à jour.

Comme je le disais en introduction de cette section, on peut difficilement avoir pour le prix du Mantis Q, tout ce que font des drones qui coûtent 3 fois son prix.

Commande Vocale

La commande vocale est un des grands arguments de vente de ce petit drone. En effet, il est possible de déclencher des actions simples directement à la voix sans avoir à passer par l’application ou la radiocommande !

L’idée est simple et efficace, la mise en oeuvre est un peu plus compliquée mais fun et fonctionnelle malgré tout !

Mise en oeuvre compliquée parce que toutes les commandes doivent être prononcées en anglais ce qui ne facilitera pas forcément l’utilisation si l’accent est un peu hésitant ! Je n’ai pas réussi à tout utiliser correctement mais globalement ça fonctionne et c’est assez rigolo de lui demander de prendre une photo.

Modes de vol

Le Mantis Q propose comme les concurrents des modes de vol intelligents, je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester en profondeur ces modes de vol mais la plupart des personnes ayant eu l’occasion de le faire en parle en bien. Ils semblent fonctionner correctement et remplir leur office sans problème majeur.

Autonomie

Yuneec annonce 33 minutes d’autonomie, lors de mes tests, j’ai atteint 25-26 minutes avant qu’il faille poser le drone. Ce qui le place à égalité avec les autres drones du marché.

Il semble que les premiers tests lui donnait une autonomie encore plus faible, les mises à jour améliorent donc les choses.

Espérons que les prochaines lui permettent de s’approcher encore plus de cette autonomie record annoncée.

Conclusion

Le Yuneec Mantis Q est un petit drone robuste et capable de photos plus que correctes. Il ne faut cependant pas attendre un rendu vidéo équivalent aux concurrents disposant de stabilisation mécanique ou hybride.

Vendu au prix de 499€ en version de base et 599€ en version X-Pack avec  deux batteries supplémentaires et un sac de transport, le Mantis Q est un bon compromis pour qui veut apprendre à utiliser un drone et commencer à faire des petites vidéos et photos de vacances depuis un point de vue aérien.

J’ai apprécié sa compacité, son design simple, les diodes de couleurs sous les bras du drone lui donne un aspect fun et sympa.

L’app, bien qu’en anglais, est claire et facile à utiliser.

Yuneec Mantis q

Bref si je voulais démarrer avec un drone, le Mantis Q serait une option sérieuse dans mon choix.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Drone Yuneec Mantis Q
Author Rating
31star1star1stargraygray
%d blogueurs aiment cette page :