« Parrot n’abandonnera pas les drones »

C’est en ces termes que s’est exprimé Henri Seydoux, président fondateur de Parrot, dans un entretien qu’il a accordé au journal Les Echos.

Dans cet entretien Henri Seydoux revient sur l’échec commercial du drone Anafi. Qui malgré un accueil de la presse spécialisée et des influenceurs très positif n’a pas tenu ses promesses de vente auprès du public.

Nous n’avons vendu qu’un tiers de ce que nous avions prévu…

Henry Seydoux au journal les Echos

Il y explique que le drone Anafi est un produit de rupture et qu’il est sûrement arrivé trop tôt, dans un marché dominé par DJI et dont les usages au delà des geeks ne sont pas encore là.

Selon lui, l’avenir du drone sera autour de produits qui pourront répondre à un double usage pro et grand public.

Enfin, il parle de l’avenir de l’entreprise et promet que Parrot n’arrêtera pas les drones et que les finances permettent de tenir 2 ans.

Je vous invite à lire l’article des echos qui est bien plus complet que ce modeste résumé.

%d blogueurs aiment cette page :